Abidjan : Face aux enlèvements d’enfants la rue se fait justice

Ces derniers mois ont été le théâtre de la disparition de plusieurs enfants à Abidjan. Selon un rapport de la police, on noterait plus d’une vingtaine d’enlèvements depuis Janvier 2014 parmi lesquels plusieurs corps de victimes retrouvés avec des mutilations.
Devant cette situation où le gouvernement tarde à apporter une solution efficace, la population se fait justice et comme le dit l’écrivain Armand Gauz « la foule est bête ».

L'écrivain Armand Gauz
L’écrivain Armand Gauz

Entre psychose et vent de panique, chaque jour les alertes ne manquent plus. Par sms, e-mail et sur les réseaux sociaux, ces moyens de communication sont devenus de véritables canaux d’informations avec beaucoup d’informels. Les parents soucieux de la vie de leurs enfants ont décidé de retirer leurs enfants des écoles afin d’en assurer eux même la garde.

Le Web entrepreneur Delmo l'intouchable
Le Web entrepreneur Delmo l’intouchable

Les témoignages pleuvent, et les histoires sont de plus en plus effrayantes.
De ce brouteur pris en flagrant délit de meurtre qui a été appréhendé un matin dans la commune de Yopougon, la suite la foule en a décidé. La mort, même si la peine de mort n’est pas appliquée sous nos cieux.
On annonce une autre personne avec une tête d’enfant, même cause, même sort.
On parle d’un enfant qui sortait acheter son gouter dans le quartier pas loin de la maison et qu’on retrouve mutilé des jours plus tard.
Il est faut également citer le cas de ce père qui c’est fait arracher son fils des mains par des individus sans pouvoir défendre sa progéniture.
Et ces histoires macabres et d’une tristesse inégalée sont devenues le quotidien sur les fils d’actualités des réseaux sociaux ivoiriens.

Devant ces faits, la population s’est murée derrière l’autodéfense. Cette attitude qui n’est pas gage de justice, la rue et ces erreurs dans la vindicte populaire.

Daouda Sa Majesté
Daouda Sa Majesté

La folie prend de l’ampleur ces derniers jours du mois de janvier 2015. Ici on apprend qu’on attrape de plus en plus de coupeurs de tête. Ces suspects qui sont attrapés avec des enfants qui ne sont pas les leurs et qui se font littéralement bastonner et traiter d’assassins. Il ne fait pas bon de se balader avec son fils en pleurs ces temps-ci à Abidjan.

Entre les politiciens, les bouteurs, les DG et autres abonnés aux atouts d’un mystique marabout leur assurant une réélection assurée lors des prochaines élections ou de l’argent à n’en plus finir, les coupables tous les cherchent, mais plusieurs questions restent cependant sans réponses :

Où en sont les enquêtes avec les suspects arrêtés ?
Qui sont les commanditaires de ses actes odieux ?
Pourquoi le gouvernement tarde-t-il tant à trouver une solution adéquate ?
Pourquoi malgré cette atmosphère de grande suspicion et toutes ces arrestations on entend de plus en plus de bruit d’enlèvement ?
La demande est-elle devenue si forte ?

marabout
COMMUNIQUE RELATIF AUX ENLEVEMENTS ET MUTILATIONS D’ENFANTS

Ce Mercredi 28 Janvier 2015 s’est tenue au Ministère d’Etat, Ministère de l’intérieur et de la Sécurité une réunion relative aux actes criminels d’enlèvements et de mutilations d’enfants qui sont récemment intervenus sur l’ensemble du territoire national.
Ont pris part à cette réunion le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense, le Secrétaire du Conseil National de Sécurité, le Chef d’Etat Major Général des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, le Directeur Général de la Police Nationale, le Coordonnateur national du Renseignement ainsi que tous les responsables de tous les services de renseignement.
Les auteurs et les commanditaires de ces actes ignobles, dont certains sont déjà sous les verrous, et d’autres activement recherchés.
Afin de mettre un terme à ces crimes, il a été décidé, lors de la réunion de ce jour :
– de la mise en place d’une cellule spéciale de coordination de toutes les enquêtes relatives à ces enlèvements et mutilations. Cette cellule composée d’officiers expérimentés et bénéficiant d’une expertise internationale sera assistée de sociologues ;
– du déploiement d’un dispositif inter forces composé de 1500 éléments des forces de défense et de sécurité nationale dont 1000 policiers, 300 gendarmes et 200 militaires ;
– de l’accroissement de la vigilance autour des écoles, des forêts et des plans d’eau ;
– de la mise à disposition de matériels roulants et d’équipements techniques adéquats ;
– de la sensibilisation des populations ;
– de la mobilisation d’équipes de renseignement ;

Il est rappelé aux familles l’existence des lignes vertes suivantes : 116 (Ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’enfant), 110, 111, 170 (Police Nationale), 145 (Gendarmerie Nationale).

Le Gouvernement tient à rassurer les populations que tout est mis en œuvre pour que cessent ces crimes

Mais…

Nathalie Coppeti
Nathalie Coppeti

Avec tous ces évènements tragiques, espérons que le gouvernement trouvera une réponse adéquate afin d’éviter que la population ne se fasse justice. Des innocentes personnes sont déjà tombées.

N. B. J’ai délibérément choisi de ne pas inclure les images des victimes et des suspects lynchés bien qu’elles soient disponibles.

The following two tabs change content below.
Zak Le Messager
Zak Le Messager est Ivoirien, vivant à Abidjan. Economiste de formation et commercial, je suis un passionné de technologie et un amoureux de JESUS. J'aime également écrire des poèmes et je m'amuse à bloguer sur plusieurs plateformes.
Zak Le Messager

Derniers articles parZak Le Messager (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *