Le silence d’une mère

Article : Le silence d’une mère

Le silence d’une mère

la femme mystèrieuse,qui ne dit mot
La femme mystérieuse, qui ne dit mot

Le silence d’une mère

Femme belle, grande et majestueuse
Dame et compagne, un être à embellir
Toute une vie, un homme et une famille
Toute l’histoire d’amour d’une mère

Jeune dame, jeune mariée, et l’amour git
Belle famille, tant d’attentes, un héritage
Une belle mère aux aguets, une mère comblée
Le temps passe et le sang coule encore

Trop d’attentes, juste un œuf, une graine
Les jours de moins en moins comblés
D’interminables ballets, cinq ans déjà
Toujours ce calme, aucun bruit demeure.

Trois ans encore et le déchirement est là
Une mère empruntée, un enfant désiré
Une femme silencieuse, l’enfant d’une autre
Toutes ces attentes, un silence, un murmure

Y, toute une vie dans cette lettre

Un dessin de Ninie P.
Poème de Zak Le Messager

A découvrir aussi : Mon A-fric

Partagez

Commentaires

Babeth
Répondre

Une belle mère aux aguets encore aujourd'hui le temps n'a pas d'effet sur ce genre de chose, de comportement. J'adore ta poésie. Une pensée pour toutes ces femmes à qui on apporte des enfants à leur grande surprise...

Zak Le Messager
Répondre

Vraiment dommage, que Des pères y arrivent.
Le marage c'est bien l'homme et la femme, sans enfants, avec des enfants, sans ride, ou avec,
Mais, souvent le poids de la famille est tellement pesant.

Abukm
Répondre

Merci bien, Zak Le Messager c'est pas du tout mal !!!

Zak Le Messager
Répondre

Merci, je suis ravi, l'inspiration m'est venue du dessin de mon amie Ninie P.

diamondBlack
Répondre

Très profond comme message ... Toutes ces mères qui se battent chaque jour dans le silence absolu, merci de leur rendre hommage. Chapeau bas au poète et un grand bravo pour le dessin de Ninie.

Zak Le Messager
Répondre

Merci pour ton passage sur le blog, j'esperes que les prochains de capterons également

edjasso edjou
Répondre

Bel hommage rendu à ces épouses sans enfant, mère de circonstance, bafouées dans leur amour propre, contraintes à tolérer les infidélités "justifiées" sans oublier de montrer leur gratitude à Dieu pour son précieux don. Bravo l'artiste, tu as un talent remarquable. Que dire de Nini, pour cette illustration plus qu'expressive. Vous êtes à fêter :)

Zak Le Messager
Répondre

Merci pour ta contribution

uneivoirienneaparis
Répondre

Oh Zak, ton poème est plein de douceur et de force à la fois. Tu as vraiment bien saisi ce qu'est une "vraie" mère... douce envers sa famille, capable des plus grands sacrifices rien que par amour... et en même temps forte car il en faut pour supporter tout ce que tu as cité (poids de la belle-famille, infidélité.... et sûrement pleins d'autres choses dont on n'a pas.idée). Ce poème me rappelle combien j'aime ma mère pour tout ce qu'elle représente.
Continue comme ça!

Zak Le Messager
Répondre

Vaiment nos mères sont plus que des docteurs agrégés, tant à donner.

nathyk
Répondre

Homnage aux mères du Monde, en cette fête des mères.

Zak Le Messager
Répondre

Trop de douleurs pour les femmes dans ce monde d'hommes

Rita Dro
Répondre

J'adore zak!! Tu es une bénédiction pour ta mère et pour nous autres. Merci!