Abidjan : pro-ADO, pro-Gbagbo, et puis après !

Aujourd’hui en Côte d’Ivoire tout ou presque est une question de pro, pour rappeler une appartenance ou la reconnaissance dans un leader politique. Depuis la guerre de 2011, les discussions politiques sont centrées comme les bornes d’une pile Wonder autour de deux groupes, les pro-ADO et Pro Gbagbo.

Une défaite des éléphants footballeurs, un accident, une inondation, la politique prend le dessus sur plusieurs aspects de la vie de la population. Plusieurs citoyens sont devenus de vrais politologues, analysant l’actualité politique au gré des vents. Surfant sur les titres des journaux, de vrais « titrologues ». Mais rassurez-vous, car ils finiront par acheter un journal, et comme toujours ça sera celui qui a la couleur de leurs idées.

Aujourd’hui plusieurs sont amenés à croire qu’il n’y a que ces deux groupes, pro-ADO* ou pro-Gbagbo. Que non, il existe aussi plusieurs personnes qui souhaitent juste la paix, la quiétude et ceux qui veulent juste que tout soit calme et en paix pour faire leur bizness. C’est sûr que « les pro-paix » sont nombreux et gagneraient à le faire savoir un peu plus.
Voici un descriptif des comportements pro dans notre chère Côte D’Ivoire.

Le pro-ADO

Alassane Ouattara
Alassane Ouattara : crédit photo Wikipédia

Lui il clamera à tout vent que tout est bon dans le pays, tout va bien depuis que Ado est au pouvoir. Gbagbo n’a rien fait dans le pays ou encore, qu’a-t-il fait ? La Fesci (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, les maîtresses, les RAV 4, les petites copines et tous les maux sont égrenés simplement pendant toutes les discussions. Ici si tu critiques le PR tu es taxé de pro-Gbagbo. Rien à faire, rien à dire. Les taxes augmentent, il aura toujours une réponse à tout, il te dira simplement qu’on ne peut pas faire d’omelette sans casser les œufs. Mais où sont les pluies de milliards promis ?

Gbagbo a tout gâté avant de partir et le PR doit tout reprendre petit à petit. Tu ne vois pas les inondations, c’est Gbagbo qui a vendu les terrains et le pays. Le problème des cités universitaires qui sont fermées depuis 2011, les étudiants devront faire avec, la Fesci leur a mené la vie dure, ils peuvent déjà commencer par dire merci, il faut du temps pour tout réparer.

Et la fin de tout propos sera le mot magique « Émergence 2020 », émergence par les tics, par la musique, par la pluie aussi voyons.

Le pro-Gbagbo

Laurent Koudou GBAGBO
Laurent Koudou Gbagbo : crédit photo Wikipédia

Lui ses lunettes noires sur les yeux, il voit tout sombre en Côte d’Ivoire. Rien ne va dans ce pays, les travaux du 3e pont qui avance, il répondra que ce n’est pas le pont qui donnera à manger. L’échangeur de la Riviera 2, l’autoroute du Nord, pour tous ces travaux, les réponses seront toutes trouvées, soit c’est Gbagbo qui a tout planifié, ou encore, tous ces travaux sont faits à crédit et c’est nous qui payerons. Il rétorquera également que la facture est déjà en train d’être distribuée si l’on regarde bien les factures d’eau d’électricité, etc. Il aura le regard prêt à tirer sur tout, cherchant le bouton qui manque à ma chemise émergente du président. Les voyages et les dépenses du gouvernement sont scrutés et analysés.

On peut faire mieux ou on aurait mieux fait de… En vérité son combat politique se résume en une seule phrase : Libérez Gbagbo! Les revendications syndicales, la vie chère, les maladies, les inondations, l’ebola, il faut que Gbagbo sorte « point ».

Avant de me qualifier de pro, vous pouvez suivre ce lien pour lire ce billet sur la dissertation sociale ou la dissertation au service de la vie.

Quoi d’autre ?

Et puis il y a ces personnes qui chaque matin se demandent ce qu’elles pourront ramener à leurs enfants, à la maison. Tout ce qui compte ce n’est pas 2020, ou la sortie de Gbagbo, tout ce qui compte c’est demain, ou allez pour se chercher encore. Que pourra-t-il ramener à ses gosses. Le propriétaire de la maison n’attendra pas que le gouvernement se décide à tenir sa promesse de 1 million d’emplois.

Ce vieux monsieur viendra tendre sa main avant le 5 du mois et parfois même plus tôt. Et en ce moment tout ce qui l’intéressera ce ne sera que son argent, et pas votre pro attitude. Des personnes qui chaque jour se demandent si elles pourront voir 2015 avant d’espérer voir 2020. C’est sûr que 2015 arrive et sera une année d’élection et comme on le sait, les campagnes électorales sont le moment ou les illusionnistes politiques réapparaissent comme par enchantement, pour vous faire croire de nouvelles illusions. On aimerait tant vous voir dans ce mois de juin et aux côtés des populations sinistrées par les inondations.

Que dire de cette génération sans expérience, bac + 3 jusqu’à bac + 8, sans rien, sans boulot et sans activité. Toutes ces personnes qui attendent les concours de la fonction publique, et le très prisé concours de l’ENA, mais toujours rien. Les rêves sont devenus trop courts, on rêve de demain, après-demain est déjà trop loin.

On va dire quoi vers la fin, en tout cas nous nous sommes pro « blé » en espérant que vous ne complèterez pas avec Goudé, car lui aussi est pro-Gbagbo. Nous cherchons juste à gagner de l’argent et subvenir aux besoins de la mifa. Sinon politique sans dabali c’est pas affaire. De toutes les façons, l’économie est toujours politique.

Ahole

*ADO : Alassane Dramane Ouattara

The following two tabs change content below.
Zak Le Messager
Zak Le Messager est Ivoirien, vivant à Abidjan. Economiste de formation et commercial, je suis un passionné de technologie et un amoureux de JESUS. J'aime également écrire des poèmes et je m'amuse à bloguer sur plusieurs plateformes.
Zak Le Messager

Derniers articles parZak Le Messager (voir tous)

8 thoughts on “Abidjan : pro-ADO, pro-Gbagbo, et puis après !

  1. Mais franchement je n’arrive pas à comprendre pourquoi il y a autant de similitude entre Haïti et certains pays d’Afrique.
    C’est vrai, en Haïti c’est la politique qui hante l’esprit de la grande majorité des citoyens. Il y a encore un éternel débat entre les pro-Aristide et Pro-Martelly.

  2. Tu as tout dit Zak! Pour moi c’est absurde tout ça, pour certains c’est logique d’avoir FORCEMENT un parti pris et d’y être cramponné comme de la glue. En oubliant l’essentiel qui est à mon sens rester lucide et prendre partie pour la vérité, la justice, la démocratie(si elle existe vraiment) et SURTOUT, le bien être de chacun et celui du pays. Bravo (y) belle inspiration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *